Catholiques, Musulmans, … et laiques?

Le GODF s’étonne de la formulation présidentielle sur la Laïcité
en regard de la loi 1905.

 

Le Président aime la provocation et allume le feu de dieu!

La lettre au Français

J’ai été cherché car ce que tous devions recevoir, il faut aller le chercher.

Inutile de dire que les campagnes sans internet et nos anciens ne l’ont pas tous lus…

Dans sa « Lettre à certains français ayant accès à la presse ou à internet» concernant le futur grand débat national, le Président de la République se pose la question et nous la transmet en demandant «Comment renforcer les principes de la laïcité française, dans le rapport entre l’Etat et les religions de notre pays ?»

Hors sujet Gilet Jaunes

Le Grand Orient de France se félicite de la volonté manifestée de renforcer la laïcité.

Je n’ai rien vu de tel en revendication des gilets jaunes, mais plus on allume de feux , plus on enfume et moins on aborde les sujets prioritaires qui ont été : indexation salaires et retraites, cout du transport… après comment financer cela c’est son choix au président de laisser ISF, évasion fiscale, fraude douanière aux frontière, GAFA, CEPE, …

Cela souligne les ambigüités de la formulation présidentielle.

D’abord il ouvre plusieurs portes de pandore, et ici avec cette question il enfume le débat!.

Comment renforcer les principes de la laïcité française, dans le rapport entre l’Etat et les religions de notre pays ?» Les principes n’ont pas besoin d’être renforcés, c’est leur application qui doit l’être. Et c’est bien son job à lui de faire exécuter les lois? 
Revenir sur les principes, c’est prendre le risque de les décomposer, voire de les dénaturer, de les déliter, de rouvrir le débat blanc/beurs puis immigration et de radicaliser Front National contre … ras le bol de ce choix imposé entre peste et choléra qui est une vraie menace pour la démocratie.

La force, la cohérence, l’efficacité et la solidité de l’édifice laïque républicain sont le résultat des lois qui l’ont construit ; les principes qui le structurent et le constituent sont intangibles.

C’est quoi ces rapports avec les églises ?

L’Etat a t il a entretenir des « rapports » ou de liens particuliers (électoralisme, risques, ?) avec les religions.
La loi majeure de 1905, c’est la pierre de base de la laïcité républicaine française, c’est la loi dite de Séparation des Églises et de l’État de 1905. Elle garantie et assure dans son article premier la liberté de conscience des citoyens, dans son article 2 elle instaure et précise la neutralité religieuse de l’Etat, indifférent et impartial envers les religions.

Les religions ont leurs édifices religieux, la religion n’a pas à empiéter sur l’espace public. Aucun « religieux » ne peut se prévaloir de n’être jugé ou de n’avoir de compte à rendre qu’à son seigneur dieu. La justice du pays Français est LA SEULE JUSTICE QUI SOIT APPLICABLE sur le sol national

Le Franc Maçon est un citoyen qui n’est pas un athée stupide. La loi de 1905 laisse à chacun le libre choix de ses convictions philosophiques, spirituelles ou religieuses. Elle  permet à tous de mettre en œuvre la devise républicaine, Liberté-Égalité-Fraternité à laquelle nous ajoutons solidarité dont elle est le ciment. Ne prenons pas le risque de dénaturer par amendements entre petits amis et en catimini la laïcité française qui pourrait se perdre dans une corruption de ses principes.

DURA LEX SED LEX

L’application pleine et entière des lois, dans le respect rigoureux des principes qui leur ont donné naissance, est aussi nécessaire que suffisante.

Un communiqué récent du Grand Orient de France, principale obédience maçonnique de France, et amis de la majorité des obédiences maçonniques de France rappelle son attachement indéfectible à la République et à la laïcité.

Le président de la république (co prince d’Andorre, Vicaire de Latran) qui n’est pas un croyant stupide, ouvre un débat alors qu’il sait parfaitement qu’il devrait préalablement mettre en conformité législative dans tous les territoires en application de la loi de 1905.

A moins que de reconnaitre que l’application des lois soit à géométrie variable ?

Cela implique donc la suppression de toutes les règles d’exception concordataires en métropole et territoires d’outre-mer, règles qui contreviennent à l’égalité de la loi républicaine.

Actuellement ce sont les citoyens qui paient pour les églises et leurs personnel en alsace lorraine et dans les territoires d’outre mer, si des économie sont à réaliser pour les retraies ou autres il y a ici une vraie piste n’est ce pas ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close